Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avec la SSR, pour la musique

Portrait de Gilles Marchand
Chère lectrice, cher lecteur,

Partenaire convaincue et engagée de la branche, la SSR encourage la création musicale suisse par la diffusion de titres suisses en tout genre, de la musique contemporaine au hip-hop en passant par la musique populaire. A la clé, un double soutien aux artistes suisses: de manière directe, la SSR acquiert les droits de leurs œuvres pour plusieurs dizaines de millions de francs par année (via SUISA et SWISSPERFORM), et de manière indirecte, elle contribue à leur promotion à travers ses médias.

Dans cet esprit, la SSR et ses unités d’entreprise (RTS, RSI, RTR, RTS et SRF) réserveront à nouveau une place de choix à la musique populaire en 2024. Après une année 2023 marquée par le folklore avec la Fête fédérale à Bellinzona, nos prochaines productions, placées sous l’égide des instruments à vent, s’articuleront autour de la collaboration avec l’Association suisse des musiques (ASM). Cette coopération nous réjouit car elle permettra de nouveaux enregistrements de titres joués par des fanfares de toutes les régions de Suisse.  Elle répondra aussi aux attentes du public et de nos médias en termes de diffusion (p. ex. SRF Musikwelle diffuse chaque jour environ 10 enregistrements de fanfares suisses, soit plus de 3650 par an, en plus de l’émission hebdomadaire). Le partenariat entre la SSR et l’ASM atteindra son zénith le 30 novembre 2024 lors d’un festival d’ensembles à vents à Berne. Cet événement sera enrichi de plusieurs émissions radio et captations d’images. Les efforts de la SSR ne s’arrêteront pas là: les autres manifestations marquantes de cette année telles que la Fête fédérale des Accordéonistes à Sursee (1-2 juin 2024), les différentes fêtes cantonales et les rendez-vous nationaux de chœurs seront aussi couverts.

Si ce rapide aperçu ne permet pas de rendre compte de l’ensemble des programmes de la SSR consacrés à la musique suisse populaire, il témoigne cependant de notre attachement à la création artistique dans notre pays. Preuve en est le renouvellement de la Charte de la musique suisse cette année – une convention signée avec plusieurs organisations de branche – après 20 ans d’augmentation progressive de la diffusion de titres suisses sur toutes les chaînes radio de la SSR.

Ces initiatives, importantes pour la musique suisse, sont toutefois remises en cause aujourd’hui.

Le financement du service public est à nouveau massivement contesté par l’initiative «200 francs, ça suffit!» qui induirait une division par deux des moyens de la SSR. Son impact sur les programmes de la SSR, y compris l’offre musicale, serait tout simplement catastrophique.

La contre-proposition du Conseil fédéral de baisser la redevance à 300 francs, cumulée à la perte de la compensation de l’inflation et la chute brutale des recettes publicitaires, représente aussi une pression forte sur les budgets de la SSR.

C’est pourquoi la musique suisse et la SSR, ensemble, doivent s’engager pour développer une belle offre de programme mais aussi pour stabiliser le plus possible les moyens disponibles.

Partager l'article
Facebook
WhatsApp
Email
Telegram
Table de contenu

Ceci pourrait aussi t'intéresser