Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dans les coulisse du monastère de Suisse centrale

Les délégués de l’ASM lors du repas
La traditionnelle rencontre conviviale des délégués des associations membres de l’Association suisse des musiques (ASM), la veille de l’assemblée, s’est déroulée cette année autour du monastère d’Einsiedeln, la ville hôte de la 162e AD.

En préambule à l’Assemblée des délégués, comme chaque année, les représentants cantonaux se sont retrouvés le vendredi pour une soirée à l’enseigne de la convivialité. Lieu de rendez-vous: le monastère, centre névralgique de la ville, où un apéritif – excellent vin local à la clé – a été servi aux participants. Comme le veut la tradition, les délégués ont la possibilité d’effectuer une visite guidée du lieu où se tient l’AD, avec cette fois, évidemment, le monastère pour principal centre d’intérêt.

Les délégués de l’ASM devant le monastère d’Einsiedeln
Les délégués de l’ASM sur le point d’entamer leur visite du monastère.

Dans les coulisses du monastère

Dans un premier temps, les délégués ont assisté aux vêpres, presque entièrement chantées par les moines. Après le Salve Regina, les ils ont été officiellement accueillis par le père Lukas Helg, qui leur a donné un aperçu intéressant du quotidien du monastère et des trente-neuf moines qui y vivent. Bien davantage qu’un seul lieu de culte important, le monastère joue également un rôle considérable en lien avec les activités de la ville par ses ateliers, ses écuries et ses terres agricoles. L’endroit poursuit également sa mission éducative, le bâtiment abritant un lycée fréquenté par 350 élèves. Des guides ont ensuite conduit les délégués, répartis en petits groupes, dans le labyrinthe du vaste complexe, jusqu’à sa magnifique bibliothèque.

Intérieur de la bibliothèque du monastère d’Einsiedeln Foto: Régis Gobet
La bibliothèque du monastère, un petit bijou.

Repas en musique

Le groupe s’est ensuite reformé – ceux qui connaissaient déjà le monastère avaient effectué une visite guidée de la ville – pour se rendre au centre de la culture et des congrès Zwei Raben, où il a été accueilli par le quintette de cuivres Hebsch, qui a ensuite animé le repas, proposant un répertoire allant de la «Jazz Suite» de Dmitri Chostakovitch aux tubes d’ABBA, salué par des tonnerres d’applaudissements. Un ensemble peut certainement s’estimer heureux lorsqu’une salle fait quasiment silence sitôt qu’il se met à jouer. Encore plus lorsque le public se compose de personnes qui se rencontrent rarement et profitent dès lors de l’occasion pour renouer des liens.

Hebsch Brass sur scène Foto: Régis Gobet
Les prestations de Hebsch Brass ont été particulièrement appréciées.

Présence de l’OFC

Une soirée conviviale qui a également connu sa part d’officialité, avec l’intervention d’une invitée spéciale en la personne de Myriam Schleiss, responsable du département «Participation culturelle» de l’Office fédéral de la culture. Myriam Schleiss a transmis à l’assemblée les salutations de la Confédération; elle a souligné le rôle important qu’a joué l’ASM dans la procédure de consultation relative au Message culture 2025 – 2028 et a profité de l’occasion pour s’adresser en particulier à Andy Kollegger, membre démissionnaire de la direction de l’ASM, avec qui elle avait collaboré très efficacement lors de la pandémie. L’ASM avait en effet agi rapidement pour soutenir les sociétés de musique dans cette situation d’urgence. Des paroles qui ont déclenché une salve d’applaudissements pour l’intervenante et Andy Kollegger, en reconnaissance de leur travail de titan en faveur du mouvement de la musique à vent.

Luana Menoud-Baldi et Myriam Schleiss Foto: Régis Gobet
La soirée a été marquée par l’intervention d’une invitée spéciale, Myriam Schleiss, ici avec Luana Menoud-Baldi.
Partager l'article
Facebook
WhatsApp
Email
Telegram
Table de contenu

Ceci pourrait aussi t'intéresser