Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Fête fédérale des musiques de jeunes fait trembler St-Gall

Formations de jeunes en parade
Deux jours durant, la Fête fédérale des musiques de jeunes a pris ses quartiers à St-Gall, où 115 musiques de jeunes ont participé aux concours et vécu ensemble une fête inoubliable.

Le coup d’envoi de la Fête fédérale des musiques de jeunes, qui s’est déroulée du 15 au 17 septembre 2023, a été donné le vendredi soir par les festivités du 75e anniversaire de la Knabenmusik de St-Gall. Sur le site de l’Olma, on a alors inauguré le nouvel uniforme, évoqué des souvenirs et trinqué à l’avenir sous un nouveau nom. La société abordera les 75 prochaines années en tant que «Sinfonics St. Gallen».

Une fête qui a réuni 4200 jeunes instrumentistes

Le samedi et le dimanche, 115 formations de jeunes se sont retrouvées à St-Gall à l’occasion de la Fête fédérale des musiques de jeunes. Quelque 4200 jeunes ont ainsi présenté d’impressionnantes prestations dans les salles du site de l’Olma, à la Tonhalle et à l’école cantonale du Burggraben.

Dominik Wirth, responsable des concours, s’est réjoui qu’après ces pénibles années sans production en public, autant de formations de jeunes se soient inscrites aux concours. Mais il a surtout été impressionné par le niveau élevé des prestations délivrées sur les différentes scènes, comme le lui ont confirmé les experts.

Plus de la moitié a participé à la musique de parade

En plus des concours dans les différentes salles, plus de la moitié des formations ont saisi l’occasion de participer à la musique de parade. Par un temps magnifique, leurs défilés ont été salués par les tonnerres d’applaudissements du public présent au bord de la route.

Des ateliers et un vaste programme général ont également été proposés aux jeunes. Avec un hébergement possible notamment dans de grandes halles sur le site de l’Olma, dont la durée d’utilisation a varié en fonction des âges.

Première participation des pays limitrophes

Comme lors de la dernière Fête fédérale des musiques de jeunes, en 2019 à Berthoud, les orchestres d’harmonie et brass bands n’étaient pas seuls à participer aux concours. La collaboration avec accordeon.ch, la Société fédérale des orchestres et l’Association Suisse des Tambours et Fifres a permis à des formations d’accordéons, un orchestre symphonique et différents groupes de tambours d’être également de la partie.

Et pour la première fois, cinq formations de jeunes de l’étranger y ont également participé, St-Gall étant situé au cœur d’une région périphérique de Suisse. Les hôtes venus d’Allemagne ont d’ailleurs tellement apprécié qu’ils souhaitent désormais en être à chaque fois.

Record du monde à la Fête fédérale des musiques de jeunes 2023 à St-Gall
Record du monde et effet chair de poule garanti: 500 jeunes ont joué «Alperose» avec Pepe Lienhard.

«La jeunesse peut être performante si elle le veut»

La Fête fédérale des musiques de jeunes a offert à ses jeunes participants – âgés de 10 à 25 ans – l’occasion de vivre un week-end festif inoubliable entre personnes partageant la même passion. «Les mille et une couleurs vives des différents t-shirts ont certes reflété une belle image, mais je suis avant tout impressionné d’avoir vu autant d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes travailler ensemble au sein de leurs sociétés pour atteindre un objectif. La jeunesse a montré qu’elle peut être performante si elle le veut», a déclaré Fabio Küttel, président de l’association jugendmusik.ch.

Recherche de bénévoles exigeante

Le comité d’organisation, sous la houlette de son vice-président, Markus Straub, avait œuvré d’arrache-pied pour créer de bonnes conditions générales pour la fête. Au total, quelque 400 bénévoles ont été mobilisés. Selon les responsables de l’organisation, il n’a pas été simple de trouver suffisamment de volontaires pour leur prêter main forte. Certains bénévoles n’ont donné leur accord définitif que très peu de temps avant l’échéance, ce qui a compliqué la planification et les préparatifs.

Du côté de l’Association suisse des musiques de jeunes, c’est surtout Stefanie Hänni, administratrice, et Dominik Wirth – chargé d’assurer le lien entre l’ASMJ et le comité d’organisation – qui se sont investis sans relâche pour que la Fête fédérale des musiques de jeunes soit une telle réussite. Au vu de ce succès, une fois la manifestation terminée, Markus Straub s’est dit soulagé et heureux. «Nous avons accueilli un nombreux public, l’ambiance parmi les participants était excellente et nous avons croisé des sourires radieux sur tout le site de l’Olma. Quel soulagement également de n’avoir dû déplorer aucun incident notable.»

La Fête des musiques de jeunes sur les chaînes de TV internationales

Les nombreux messages publiés sur les réseaux sociaux pendant et après la fête ont prouvé que de très nombreux participants ont vécu un week-end inoubliable. Certains jeunes ont également pu exprimer leur enthousiasme lors du journal télévisé de la chaîne de télévision suisse SRF. Ainsi, Emma Peters, flûtiste, a souligné qu’elle aimait certes pratiquer la musique, mais qu’elle appréciait surtout de pouvoir s’engager dans un contexte social au sein de sa société villageoise. «La musique à vent permet d’exprimer beaucoup d’émotions et c’est ce qui la rend si particulière», a affirmé pour sa part Kiano Schneiter, percussionniste, face à la caméra.

Les déclarations de jeunes participants à la télévision nationale à une heure de grande écoute ont sans aucun doute mis la musique à vent en lumière et contribué à la compréhension de la fascination qu’elle exerce et de la vie associative.

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter lors de la cérémonie de clôture de la Fête fédérale des musiques de jeunes 2023 à St-Gall.
Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale, a été impressionnée par la véritable passion qui anime les jeunes musiciennes et musiciens.

Une conseillère fédérale impressionnée par une véritable passion

L’ambiance de la cérémonie de clôture, qui s’est déroulée dans l’arène sur le site de l’Olma, a donné la chair de poule. Avec en préambule l’établissement d’un record du monde: 500 jeunes ont interprété «Alperose» avec Pepe Lienhard. Dans son allocution, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a ensuite parlé de la «véritable passion» de ces jeunes. Une passion qui s’est manifestée tout au long de la fête, tant dans la pratique de la musique que dans les moments festifs.

Lors de la cérémonie de clôture, à l’annonce des champions suisses de chaque catégorie, il régnait une ambiance unique dans l’arène. La joie des vainqueurs l’a d’ailleurs fait trembler. Le classement et les résultats complets sont disponibles sur jugendmusik.ch.

Classements

Partager l'article
Facebook
WhatsApp
Email
Telegram
Table de contenu

Ceci pourrait aussi t'intéresser