Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Association suisse des musiques tient le cap – partie 2

Des mains qui jouent de la clarinette
Au cours de l’exercice 2023 de l’Association suisse des musiques, la «Stratégie ASM 20-25» a poursuivi sa concrétisation et a été mise en œuvre par le biais de projets dans les domaines de la réorganisation interne, du sponsoring et des salons, de la structure comptable de l’ASM et de la réforme de la formation.

Eric Kunz, Peter Börlin, membres de la direction de l’ASM, Hanspeter Frischknecht, responsable des finances, et Thomas Trachsel, président de la commission de musique, reviennent sur leurs projets 2023 et évoquent les perspectives 2024.

Réorganisation de la rédaction l’ASM

En 2023, Eric Kunz s’est principalement occupé de la réorganisation complète de la rédaction d’«unisono», devenue également celle de l’Association suisse des musiques (ASM) le 1er janvier 2023. Ce projet a impliqué d’une part la mise en place d’un nouveau système de communication qui, outre le maintien d’une version imprimée, ouvre la voie numérique vers unisono.windband.ch. Ce nouvel outil permet également d’intensifier la publication d’articles sur les réseaux sociaux.

D’autre part, une analyse des prestations de l’équipe de rédaction ont permis d’instaurer un changement dans le mode de rémunération. Depuis le 1er janvier 2024, la rédaction de l’ASM travaille selon des processus redéfinis et avec de nouvelles conditions contractuelles.

Efficacité accrue grâce à des professionnels externes

«En corrélation avec ce changement fondamental, une réflexion a été menée quant à l’optimisation du secteur Marketing et communication», indique Eric Kunz. Suite au départ de la responsable, fin octobre, la direction de l’ASM a décidé de ne pas reconduire cette fonction au sein du secrétariat permanent, mais de confier à l’externe des mandats spécifiques, afin de pouvoir couvrir de manière plus ciblée le très large spectre des besoins.

«La prochaine étape consiste à donner au secrétariat permanent les moyens et ressources nécessaires pour une efficience complémentaire. Le principe visant à placer la musique à vent au centre de nos activités sera un des moteurs de l’optimisation», déclare Eric Kunz en formulant l’objectif 2024.

Vétérans et sponsoring

Peter Börlin espère que tous les vétérans seront prochainement enregistrés dans Hitobito. Ses participations aux journées des vétérans lui rappellent toujours à quel point les associations de vétérans sont précieuses et importantes. «A chacune des occasions où j’ai pu représenter l’ASM l’année dernière, il m’a été réservé un accueil des plus chaleureux», affirme-t-il.

«Le secteur du sponsoring est un domaine complexe», poursuit le membre de la direction de l’ASM. Un nouveau partenariat a pu être mis en place avec Migrol. «Chaque musicienne et musicien peut en profiter, tout comme l’ASM», se réjouit Peter Börlin, qui souhaite que le plus grand nombre possible participe à ce partenariat pour qu’il puisse se développer encore davantage.

La Suisse comme pays invité au BRAWO

Une nouveauté se profile en fin d’année pour l’ASM. Le salon international de la musique à vent BRAWO (abréviation de Brass et Woodwind) se tiendra à Stuttgart du 22 au 24 novembre. L’ASM y sera invitée. «Ce format particulièrement intéressant, basé sur un triptyque alliant exposition, ateliers et concerts, offre au milieu suisse de la musique à vent la possibilité de présenter sa passion et sa diversité à un large public, échanges internationaux à la clé», explique Hanspeter Frischknecht.

Heiko Schulze, Hanspeter Frischknecht et Florian Pflieger (de g. à d.) Foto: Landesmesse Stuttgart GmbH
Heiko Schulze, directeur artistique de Brawo (à g.), Hanspeter Frischknecht, ASM (au centre) et Florian Pflieger, directeur des salons et événements de la foire de Stuttgart, ont confirmé le futur partenariat lors du salon Brawo 2023.

«Une offre-cadre typiquement suisse est également prévue. Une visite s’impose pour chaque musicienne et musicien. Les détails suivront en temps opportun», se réjouit Peter Börlin.

Nouvelles structure comptable et cotisations des membres à partir de 2025

Avec la réorganisation de la rédaction de l’ASM à partir du début 2023, le fonds «unisono» a été repris dans les comptes de l’ASM. «La nouvelle structure entraîne aussi quelques changements dans la gestion financière de l’ASM. Avec la prise en charge de la préparation d’<unisono> jusqu’à l’impression, toutes les dépenses de personnel, de matériel et de services sont financées par l’ASM et non plus par l’éditeur», précise Hanspeter Frischknecht, responsable des finances.

Au cours de l’été 2023, la direction de l’ASM s’est penchée de manière détaillée et intensive sur la planification financière des exercices 2024 à 2027, afin de créer les bases de discussion pour l’adaptation des cotisations des membres. Il ne s’agit pas seulement de leur montant, mais aussi de leur structure. Il a été convenu avec les associations membres que les discussions seraient menées en 2024, de manière à permettre à l’Assemblée des délégués de 2025 de prendre une décision.

Année à l’enseigne de la littérature suisse

Pour la CM, l’exercice 2023 a été placé sous le signe de l’«Année de la littérature suisse» (ALS), avec à la clé de nombreuses activités tout au long de l’année et le festival «aVENTura» comme temps fort en septembre dernier. «Pour la toute première fois, nous avons réussi à organiser un salon spécialisé d’envergure, en collaboration avec les hautes écoles de musique suisses, des personnalités de l’étranger, des maisons d’édition et bien d’autres intervenants encore», se réjouit Thomas Trachsel, président de la commission de musique.

Rolf Schumacher, Thomas Trachsel et Fritz Neukomm (de g. à d.) Foto: Roger Stöckli, rs-film.ch
Rolf Schumacher, Thomas Trachsel et Fritz Neukomm (de g. à d.) lors d’un débat dans le cadre d’«aVENTura».

«Le succès qu’a rencontré l’événement et les nombreux retours dithyrambiques nous montrent que nous devons – et pouvons – maintenir ce format à l’avenir. Il va sans dire que nous devrons alors mettre en lumière d’autres thèmes. Une ombre au tableau subsiste toutefois: ces journées ont été marquées par l’absence de personnes et d’organisations responsables dans le domaine musical, alors que cet événement était précisément mis sur pied à leur intention», ajoute Thomas Trachsel.

Projets à long terme

En ce qui concerne les projets, la réforme de la culture et de la formation revêt une priorité absolue. De nombreux aspects en ont été présentés, d’autres doivent encore être clarifiés. «Il est désormais important, au cours du premier semestre 2024, qu’un groupe de projet national puisse commencer son travail pour concrétiser cette perspective», précise Thomas Trachsel, avant de poursuivre: «Outre ce projet majeur, nous nous occuperons principalement, dans les temps à venir, d’aVENTura 20xx (les détails suivront en temps opportun), de la FFM26 et du concours de direction.»

Impression FFM Montreux 2016 Foto: Julie Masson
FFM Montreux 2016 – l’organisation de la prochaine Fédérale à Interlaken en 2026 est lancée.

Partager l'article
Facebook
WhatsApp
Email
Telegram
Table de contenu

Ceci pourrait aussi t'intéresser