Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Programme musical de haut vol au WJMF

Orchestre symphonique à vents de la Fanfare d’armée suisse sur scène
D’ici quelques semaines, le Festival mondial des musiques de jeunes (WJMF) prendra ses quartiers à Zurich, du 11 au 14 juillet, avec 65 formations de 11 pays différents inscrites aux concours. Le public peut par ailleurs se réjouir d’un programme général varié et de haut vol.

Le Festival mondial des musiques de jeunes démarrera le jeudi soir par le concert de gala donné par le Ryukoku University Symphonic Band et «Dai Kimoto & his Swing Kids», au Kunsthaus. La cérémonie d’ouverture, le vendredi 12 juillet au Hallenstadion, proposera un spectacle aussi impressionnant que cadencé: Thomas Gansch, trompettiste star, le chanteur Jesse Ritch, le Precision Team Phoenix d’Estonie, le Boinas Verdes Marching Band du Salvador, le réseau de danse «roundabout», Drumpact et bien d’autres encore sauront captiver le public. Tous les passionnés de musique à vent sont cordialement invités à assister à cet événement exceptionnel.

Thomas Gansch à la trompette Foto: TolisArt
Thomas Gansch, trompettiste star, participera à la cérémonie d’ouverture du vendredi 12 juillet au Hallenstadion.

Les réservations de billets pour le concert à la Tonhalle sont ouvertes

Le samedi matin, le cortège haut en couleur qui traversera dans la Bahnhofstrasse constituera à n’en pas douter un moment fort. Le soir, l’Orchestre symphonique à vents de la Fanfare d’armée suisse, soua la baguette de Gaudens Bieri, présentera un programme varié à la Tonhalle. Centre névralgique du festival, le Münsterhof accueillera le dimanche après-midi la cérémonie de clôture et la proclamation des résultats.

L’entrée à tous les événements du WJMF est gratuite. Il est également possible de réserver des places gratuites pour le concert du samedi soir 13 juillet à la Tonhalle:

Trois des quatre formations d’élite de l’armée suisse enrichiront le programme général du WJMF. Le CO s’est entretenu à ce sujet avec le colonel Philipp Wagner, commandant du Centre de compétences de la musique militaire.

Portrait de Philipp Wagner Foto: Kompetenzzentrum Militärmusik
Entretien avec le colonel Philipp Wagner, commandant du Centre de compétence de la musique militaire.

Philipp Wagner, am Welt Jugendmusik Festival werden diverse Armee-Formationen im Einsatz sein. Weshalb war es der Leitung des Kompetenzzentrums Militärmusik ein Anliegen, die Armee-Formationen im Rahmen des internationalen Jugendfestivals auftreten zu lassen?

Le monde de la musique à vent civil rencontre de plus en plus de problèmes en termes de relève et, par conséquent, la musique militaire aussi. Aussi est-il depuis longtemps très important, à nos yeux, de collaborer le plus étroitement possible avec toutes les associations et organisations de musique à vent. Les grandes manifestations comme le WJMF de Zurich ou la Fête fédérale des musiques de jeunes apparaissent dès lors comme des occasions rêvées pour démontrer toute notre diversité musicale et la qualité de nos prestations. Outre l’effet produit lors des concerts, nous espérons bien sûr amener le plus grand nombre possible de jeunes musiciens talentueux à s’intéresser à notre filière. Raison pour laquelle nos stands d’information seront également sur place.

Que peut attendre le public de ces prestations?

Trois des quatre orchestres d’élite de notre Fanfare d’armée suisse se produiront à Zurich. Ces formations incarnent les quatre styles les plus fréquemment interprétés par les ensembles à vents.

Ainsi, le vendredi soir, notreSwiss Armed Forces Big Bandse produira au Münsterhof, sous la direction d’Edgar Schmid. Ce big band est composé de musiciens de jazz confirmés, qu’il s’agisse d’étudiants qui suivent actuellement leur cursus dans une école de jazz ou de professionnels actifs sur la scène suisse et internationale.

Samedi soir, l’Orchestre symphonique à vents de la Fanfare d’armée suisse donnera un concert de gala à la Tonhalle. Comme le laisse supposer son appellation, cet orchestre joue essentiellement de la musique symphonique à vent de haut vol. Son répertoire s’étend de la littérature originale à l’accompagnement de solistes chevronnés, en passant par des arrangements d’’œuvres classiques et de musiques de film.

Le dimanche verra se produire notreSwiss Armed Forces Brass Band, sous la baguette du capitaine Philipp Werlen. Cet ensemble représente véritablement la Suisse en tant que pays de brass band. Ses instrumentistes – tous des solistes de grande classe – jouent au sein des formations les plus prestigieuses du pays. Il proposera, tant lors du concert dans la cour de la cathédrale que de la cérémonie de clôture, un répertoire qui mettra parfaitement en lumière toute la palette des possibilités musicales d’un brass band.

Le programme du concert de gala que donnera l’Orchestre symphonique à vents de la Fanfare d’armée suisse à la Tonhalle sous la férule de Gaudens Bieri prévoit-il quelques moments forts musicaux en particulier?

Gaudens Bieri, directeur titulaire de l’Orchestre symphonique à vents, a concocté un programme qui, espérons-le, devrait également plaire aux nombreux jeunes participant(e)s du festival. Avec d’une part des classiques, mais aussi des œuvres plus récentes dans l’histoire des orchestres à vents. Parmi les premiers cités, on relèvera notamment «L’Oiseau de feu», d’Igor Stravinsky. Ce remarquable arrangement de l’une des œuvres les plus marquantes du XXe siècle plongera à n’en pas douter le public dans un contexte sonore particulier. «Crown Imperial», de William Walton, et «Festivo» d’Edward Gregson – également déjà un classique – s’ajoutent ici à la liste.

Autres temps forts, avec deux œuvres majeures récentes: «Ciudades», pièce en quatre mouvements du Néerlandais Guillermo Lago, encore peu connu, et la «Symphony No. 4» de l’Américain David Maslanka.

Partager l'article
Facebook
WhatsApp
Email
Telegram
Table de contenu

Ceci pourrait aussi t'intéresser