Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Remise d’un cristal de l’ASM lors de l’AD à Morat

Bannières de l’ASM et de la SCMF
La 161e Assemblée des délégués de l’Association suisse des musiques s’est tenue cette année au Centre Löwenberg, à Morat. La Société cantonale des musiques fribourgeoises, organisatrice, a parfaitement tenu son rôle d’hôte. Tous les points à l’ordre du jour ont été clairement approuvés. Ariane Brun, ancienne présidente de l’Association Suisse de Brass Band, a reçu un cristal de l’ASM en reconnaissance de son remarquable engagement.
Registre de cornets de Lyre paroissiale de Misery-Courtion Foto: Régis Gobet
La Lyre paroissiale de Misery-Courtion a accueilli les délégués à Morat au son de ses cuivres.

La Lyre paroissiale de Misery-Courtion, sous la direction de Dominique Morel, a accueilli les délégations le samedi 29 avril aux sons enchanteurs de ses cuivres. Le brass band a interprété l’hymne national à l’entrée des bannières de l’Association suisse des musiques et de l’hôte du jour, la Société cantonale des musiques fribourgeoises (SCMF), qu’ont accompagnées les deux présidentes, Luana Menoud-Baldi (ASM) et Laurence Guenat (SCMF).

Luana Menoud-Baldi et ses collègues de la direction de l’ASM ont ensuite, comme d’habitude, ouvert l’assemblée en quatre langues. Pour la première fois dans les 161 ans d’histoire de l’Association suisse des musiques, un message de bienvenue a été adressé à distance par vidéo.

«La musique a le pouvoir de relier les gens»

«La musique a le pouvoir de relier les gens et de faire oublier les soucis quotidiens.» C’est par ces mots que Martin Candinas, président du Conseil national, a salué les délégués, établissant un parallèle entre le travail du président du Conseil national et celui du directeur d’une société de musique, deux entités qui fonctionnent en fait de manière identique. Toutes deux vivent de la pluralité des caractères et des générations qui s’y côtoient.

Une diversité qui revêt une importance certes dans la musique, mais aussi en politique. Au Parlement non plus, tout le monde ne peut pas jouer premier violon. Il faut des acteurs discrets en arrière-plan qui assurent le rythme.

Portrait de Martin Candinas en message vidéo
Pour une fois, le président du Conseil national, en la personne de Martin Candinas, s’est adressé aux délégués par écran interposé.

Fin indéterminée

En tant que président du Conseil national, il doit veiller à ce que toutes les voix qui font la musique de la démocratie soient entendues. Mais en lieu et place d’une baguette, c’est une clochette qu’il utilise. Et il existe bien d’autres différences. En politique, par exemple, la fin d’une «pièce» n’est pas déterminée à l’avance. En guise de conclusion, il a remercié les associations musicales et les sociétés de musique de toute la Suisse pour leur engagement sans faille, leur a souhaité une AD harmonieuse et de beaux moments musicaux.

Un choral pour la mémoire

Après les salutations adressées par la présidente aux membres et invités d’honneur, l’assemblée a rendu hommage aux musiciennes et musiciens décédés au cours de l’année écoulée. C’est ainsi aux sons d’un choral invitant au recueillement, interprété par le brass band de Misery-Courtion, que les participants ont eu une pensée pour leurs camarades disparus, en particulier Catherine Longchamp, épouse de Patrice Longchamp, membre d’honneur, et Elisabeth Rohner, épouse d’André Rohner, ancien membre de la direction de l’ASM.

Vote à l’aide de bulletins à l’AD 2023 de l’ASM Foto: Régis Gobet
Les délégués ont approuvé tous les points à l’ordre du jour.

Approbation de tous les points à l’ordre du jour

Après un dernier morceau divertissant interprété par la Lyre paroissiale de Misery-Courtion, Luana Menoud-Baldi est passée au traitement des points à l’ordre du jour. Elle a tout d’abord annoncé la démission de l’Association suisse des musiques militaires, une association partenaire de l’ASM. Elle sera dissoute et sa fortune mise à disposition de l’ASM pour la formation des jeunes, a-t-elle informé. L’AD s’est ensuite déroulée rapidement, les points de l’ordre du jour ont tous été approuvés, ce qui a laissé suffisamment de temps pour d’autres prises de parole.

Message de bienvenue du canton hôte

Deux autres messages de bienvenue des milieux politiques sont venus témoigner du solide soutien et de toute l’estime dont bénéficie la musique à vent. Nadia Savary, présidente du Grand Conseil fribourgeois, et Sylvie Bonvin-Sansonnens, conseillère d’Etat en charge des affaires culturelles, ont évoqué l’importance culturelle de la musique à vent et son impact positif sur la vie des gens. Nadia Savary a notamment souligné que les sociétés de musique font partie du patrimoine culturel du canton au même titre que la fondue, précisant encore que la jeunesse incarne notre force de demain. Ce qu’elle a pu constater en assistant à un concert d’un camp de jeunes, véritable moment de bonheur. Les deux politiciennes sont encore revenues sur les projets culturels en cours dans le canton de Fribourg.

Message de bienvenue de la présidente cantonale

Laurence Guenat a ensuite pris la parole pour adresser quelques remerciements au nom de la Société cantonale des musiques fribourgeoises (SCMF), hôte du jour, et dresser un bref portrait de cette dernière et de ses sept districts. A la fin de l’assemblée, Luana Menoud-Baldi a remercié Laurence Guenat et Jean-Luc Pochon au nom de la direction de l’ASM – petit présent de nature financière à la clé – pour l’organisation et le travail accompli, ainsi que pour le chaleureux accueil réservé aux délégués à Morat.

Portrait de Laurence Guenat et Jean-Luc Pochon Foto: Régis Gobet
Laurence Guenat et Jean-Luc Pochon ont organisé la 161e AD de l’ASM à Morat, sous le patronage de la SCMF.

Report de l’adaptation des statuts

La direction de l’ASM a abordé la révision de l’affiliation lors des séances du Conseil des associations membres d’octobre 2022 et de mars 2023 déjà. Mais en dépit de ces discussions et d’autres entretiens avec différentes associations cantonales entre la dernière réunion du Conseil et l’AD, au cours desquels certaines préoccupations ont pu être clarifiées, quelques questions restent encore en suspens.

«Aussi la direction de l’ASM propose-t-elle une procédure en deux étapes, afin de lever les incertitudes encore manifestes lors d’une discussion approfondie avec les associations membres et leurs délégués», a expliqué la présidente de l’ASM, avant de poursuivre: «Dans un premier temps, nous demandons l’autorisation de procéder à une révision partielle, puis, deuxièmement, que les modifications de contenu ne soient soumises au vote que lors de l’AD 2024.» Une proposition que l’assemblée a approuvée par 117 voix contre 2.

Monastère d’Einsiedeln
La prochaine AD aura lieu à Einsiedeln, mais pas au au monastère.

Einsiedeln accueillera la prochaine Assemblée des délégués

La prochaine AD de l’ASM aura lieu les 26 et 27 avril 2024 à Einsiedeln. Richard Mörgeli, président de l’Association cantonale des musiques schwytzoises, a remercié les Fribourgeois pour l’organisation, à propos de laquelle il a précisé qu’il sera difficile de faire mieux. Il a toutefois annoncé qu’à Einsiedeln, les délégués pourront découvrir le monastère ou le village et écouter de la musique ancienne.

C’est ensuite Philippe Krüttli, président de l’Association suisse des écoles de musique, qui a fait part de son message de bienvenue. Il s’est réjoui que les sociétés de musique garantissent un environnement dynamique et épanouissant et que de nombreuses nouvelles opportunités de collaboration se présentent.

Un cristal de l’ASM pour l’ancienne présidente de l’ASBB

Il est de tradition d’honorer les présidentes ou présidents sortants par un cristal de l’ASM lors de l’Assemblée des délégués de l’association membre concernée. Ce qui n’a toutefois pas été possible pour Ariane Brun, ancienne présidente de l’Association Suisse de Brass Band, qui a donc reçu son présent lors de l’AD de l’ASM.

Délégués à la 161e AD à Morat
Ariane Brun (blazer bleu clair) recevra un cristal de l’ASM au cours de l’AD.

Hans Seeberger, vice-président de l’ASM, a fait l’éloge de cette altiste passionnée, qui joue dans les rangs du Brass Band Frohsinn Grosswangen, dont elle est également la sous-directrice.

Empathie et charisme

Empathie et force de persuasion sont impérativement nécessaires pour diriger une association de manière compétente, idéalement avec un certain charme, a souligné Hans Seeberger. Autant de qualités que possède Ariane Brun. Grâce à son charisme, elle a par ailleurs toujours réussi à emmener et enthousiasmer ses ouailles. Le vice-président l’a remerciée au nom de tous les musiciens suisses pour son remarquable engagement en faveur des brass bands et pour l’excellente collaboration avec l’ASM.

Savourer plutôt que travailler

Norbert Kappeler, ancien secrétaire de l’ASM, était également présent à l’Assemblée des délégués. Et pour la première fois cette année, il a pu la savourer sans stress ni agitation. Luana Menoud-Baldi l’a remercié par un bouquet de fleurs pour sa précieuse et fidèle collaboration durant de nombreuses années.

René Wirz, co-vice-président de l’Union suisse des chorales, et le colonel Philipp Wagner, commandant du Centre de compétence de la musique militaire, ont eux aussi saisi l’occasion pour adresser quelques mots à l’assemblée en tant que partenaires musicaux.

Marquer sa présence!

Philipp Wagner a évoqué à titre représentatif le sondage en ligne mené en 2023 par l’Association cantonale des musiques zurichoises, auquel 1000 personnes ont participé. Il a fourni des informations concrètes et une importante matière à traiter. Il est en l’occurrence intéressant de constater que la génération Z a jugé la musique de parade plus intéressante que ne l’ont fait les tranches d’âges plus élevées.

Il a en outre souligné que 150 jeunes Suisses peuvent être recrutés chaque année pour effectuer leur école de recrues dans les rangs de la musique militaire. «Mais cela fait longtemps que nous n’y sommes plus parvenus», a-t-il constaté. Aussi la musique militaire, trait d’union entre la population et l’armée, se donne-t-elle pour devise – mais aussi pour mission – de «marquer davantage sa présence», notamment par le biais de concerts gratuits.

Vive la musique à vent!

«Viva la musica! Vive la musique à vent! Viva la musica instrumentala! Es lebe die Blasmusik!» C’est en ces termes que Luana Menoud-Baldi, présidente de l’ASM, a clôturé l’assemblée peu avant midi, invitant dans la foulée les participants à un apéritif copieux.

Partager l'article
Facebook
WhatsApp
Email
Telegram
Table de contenu

Ceci pourrait aussi t'intéresser